Résultats des travaux du Groupe de travail spécial de l’action concertée à long terme au titre de la Convention, Renforcement des capacités 

Décision 2/CP.17

Résultats des travaux du Groupe de travail spécial de l’action concertée à long terme au titre de la Convention, Renforcement des capacités 

Mots clés 
Réunion 
COP17

Gender reference

Réaffirme en outre l’importance de prendre en compte les aspects de parité hommes-femmes et de reconnaître le rôle et les besoins des jeunes et des personnes handicapées dans les activités de renforcement des capacités.

Elaborated language

VI. Renforcement des capacités 

Rappelant les décisions 2/CP.7, 2/CP.10, 4/CP.12 et 1/CP.16,

Rappelant aussi les paragraphes 136 et 137 de la décision 1/CP.16, dans lesquels il est demandé d’étudier les moyens d’améliorer encore le suivi et l’examen de l’efficacité des activités de renforcement des capacités et de préciser les modalités de fonctionnement des dispositifs institutionnels relatifs au renforcement des capacités, pour examen par la Conférence des Parties à sa dix-septième session,

Réaffirmant que le renforcement des capacités est essentiel pour permettre aux pays en développement parties de participer pleinement à la prise en compte des problèmes liés aux changements climatiques et de donner effet à leurs engagements au titre de la Convention,

Réaffirmant aussi que le renforcement des capacités devrait être un processus continu, progressif et itératif, qui soit de nature participative, impulsé par les pays et compatible avec les priorités et les situations nationales,

Réaffirmant en outre qu’il importe de tenir compte des aspects liés à la problématique hommes-femmes et consciente du rôle et des besoins des jeunes et des personnes handicapées dans les activités de renforcement des capacités,

Sachant que le renforcement des capacités, par nature multisectoriel, fait partie intégrante de l’action renforcée pour l’atténuation, l’adaptation, la mise au point et le transfert de technologies, et l’accès aux ressources financières,

Prenant note avec satisfaction des progrès réalisés par l’ensemble des organes créés au titre de la Convention et les entités fonctionnelles du mécanisme financier, y compris celles prévues dans la décision 1/CP.16, en vue d’intégrer le renforcement des capacités dans l’action renforcée pour l’atténuation, l’adaptation, la mise au point et le transfert de technologies, et l’accès aux ressources financières, 

Prenant aussi note du paragraphe 65 de la décision 1/CP.16, dans lequel les Parties sont encouragées à élaborer des stratégies ou plans de développement à faible intensité de carbone dans l’optique du développement durable, félicitant les Parties qui ont déjà engagé le processus d’élaboration de ces stratégies, et prenant note des résultats importants en matière de renforcement des capacités que ce processus et les partenariats y relatifs peuvent produire,

Notant en outre que, si des progrès ont été réalisés, certaines des questions prioritaires recensées dans le cadre pour le renforcement des capacités dans les pays en développement figurant dans la décision 2/CP.7 n’ont toujours pas été examinées,

144. Demande à l’Organe subsidiaire de mise en œuvre d’améliorer encore le suivi et l’examen de l’efficacité des activités de renforcement des capacités en organisant chaque année, pendant sa session, le Forum de Durban pour l’examen approfondi du renforcement des capacités, avec la participation des Parties, des représentants des organes compétents créés au titre de la Convention, ainsi que d’experts et de professionnels compétents, afin que tous partagent leurs expériences, échangent leurs idées, leurs meilleures pratiques et les enseignements tirés en ce qui concerne les activités de renforcement des capacités exécutées;

145. Décide que parmi les contributions au Forum de Durban figureront notamment tous les éléments relatifs au renforcement des capacités contenus dans les rapports établis depuis la plus récente session du Forum de Durban par les organes compétents créés au titre de la Convention;

146. Charge le secrétariat de rassembler et de synthétiser les rapports établis depuis la plus récente session du Forum de Durban par les organes compétents créés au titre de la Convention;

147. Charge aussi le secrétariat d’établir un rapport succinct sur le Forum de Durban pour examen par l’Organe subsidiaire de mise en œuvre;

148. Encourage les Parties à continuer de fournir des informations par les voies appropriées, notamment dans les communications nationales, sur les progrès accomplis en vue de renforcer la capacité de faire face aux changements climatiques;

149. Invite les pays en développement parties à rendre compte des progrès accomplis et des mesures prises pour créer un environnement propice et l’améliorer, afin de renforcer leurs capacités nationales d’atténuation et d’adaptation, et d’indiquer les besoins à satisfaire pour améliorer ces mesures dans leurs communications sur les priorités en matière de renforcement des capacités;

150. Demande au secrétariat de continuer à rassembler et à synthétiser les informations données par les Parties visées à l’annexe I et de résumer celles communiquées par les Parties non visées à l’annexe I dans leurs communications nationales et leurs observations, ainsi que de rassembler et de synthétiser les informations sur les activités de renforcement des capacités, notamment les enseignements tirés, communiqués par les organes compétents créés en vertu de la Convention et par les organisations internationales et régionales;

151. Demande aussi à l’Organe subsidiaire de mise en œuvre, lors de l’analyse du troisième examen approfondi et des examens approfondis suivants de la mise en œuvre du cadre pour le renforcement des capacités dans les pays en développement, de prendre en compte les rapports des organes compétents créés au titre de la Convention, ainsi que les rapports récapitulatifs sur le Forum de Durban évoqués au paragraphe 147 ci-dessus, comme contribution complémentaire à ces examens; 

152. Engage les organes compétents créés au titre de la Convention, notamment le Groupe consultatif d’experts des communications nationales des Parties non visées à l’annexe I de la Convention, le Groupe d’experts des pays les moins avancés et le Fonds pour l’environnement mondial, en tant qu’entité fonctionnelle du mécanisme financier, à continuer à concevoir et mener à bien leurs travaux sur le renforcement des capacités de manière intégrée, selon que de besoin, dans le cadre de leurs mandats respectifs;

153. Considère qu’il est possible d’améliorer le suivi et l’examen de l’efficacité du renforcement des capacités;

154. Décide que la première réunion du Forum de Durban, organisée au cours de la trente-sixième session de l’Organe subsidiaire de mise en œuvre, étudiera, outre les sujets décrits au paragraphe 144 ci-dessus, les moyens éventuels d’améliorer le suivi et l’examen de l’efficacité du renforcement des capacités;

155. Décide également que les ressources financières requises pour intensifier l’action en matière de renforcement des capacités dans les pays en développement parties devraient être fournies par les Parties visées à l’annexe II de la Convention et les autres Parties qui sont en mesure de le faire par le biais des entités fonctionnelles actuelles du mécanisme financier et de celles qui pourraient être créées à l’avenir, ainsi que par diverses sources bilatérales et régionales et d’autres sources multilatérales, le cas échéant;

156. Demande que les activités du secrétariat préconisées dans la présente décision soient entreprises sous réserve que des ressources financières soient disponibles; 

Si vous souhaitez lire l'intégralité de la décision, annexes comprises, voir l'URL ici

Gender Climate Tracker App pour iOS et Android

Téléchargez l'application GCT pour votre appareil mobile pour accéder à nos données hors connexion.

App Store   Google Play

Devenez un traqueur du genre!

Partagez vos documents pertinents sur les profils de pays et aidez-nous à améliorer la plateforme.

Rejoignez GCT!